80% des français joueurs selon le SNJV. On aimerait bien ...

Voici quelques jours que le Syndicat National du Jeu Vidéo a publié les résultats d'une enquête qui offre des résultats impressionnants : 80% des français seraient des joueurs. Dommage que ces statistiques soient totalement faussées.

En plus de nombreux chiffres détaillant le statut actuel des joueurs et la place qu'ils occupent dans la société, le livre blanc publié il y a peu par le SNJV annonce donc ce chiffre de 80%, statistique malheureusement sans aucune valeur. Ce document n'est en effet qu'une preuve de plus du fait que l'on puisse faire dire tout et n'importe quoi aux statistiques si on ne les lit pas correctement.
Première erreur grossière : est considéré comme joueur toute personne ayant joué à un jeu vidéo au moins une fois dans l'année. La maladresse est flagrante : être joueur implique d'avoir intégré le Jeu vidéo comme une pratique et donc que celui-ci ait une place régulière dans la vie de l'individu. Les statistiques en question intègrent donc les personnes ayant essayé un jeu vidéo une seule fois dans toute l'année avec les joueurs au sens strict du terme. Une première erreur qui permet déjà de faire gonfler les statistiques en faveur des besoins du syndicat.
La deuxième concerne l'objet de cette pratique. Car dans cette étude, ce sont tous les types de jeux vidéo imaginables qui se trouvent réunnis. Pourtant, chaque joueur recherche une chose différente qui sera proposée par un type de jeu en particulier. Les expériences vécues, les raisons qui poussent à la pratique du Jeu vidéo et les façons de le pratiquer sont toutes biens différentes et renvoient à des mécanismes psychologiques et sociologiques bien distincts les uns des autres.

Ainsi, être un e-sportif, un amateur d'art, passer le temps dans le métro ou poser ses doigts sur une manette pour la première et dernière fois de sa vie est considérée par le syndicat comme une seule et même pratique. Angry birds, Heavy Rain, Call of Duty, Just Dance, Trackmania et Euro Truck Simulator seraient-ils un seul et même jeu vidéo ? Pour faire une comparaison facile avec la littérature, cette étude aurait tout à fait pu conclure que 100% des français lisent : romans, recettes de cuisines, blagues Carambar, journaux et panneaux de signalisation compris en une seule et même catégorie.
Il est finalement bien dommage de voir que même le Syndicat National du Jeu Vidéo offre une vision aussi réductrice de ce média, en oubliant l'incroyable diversité qu'il possède déjà malgré son jeune âge.

SNJV