L'abandon de la Kinect aurait doublé les ventes selon Microsoft

Malgré la défense opiniâtre dont a fait preuve Microsoft pour son accessoire, le constructeur finit enfin par constater que ce dernier n'était qu'un boulet freinant les ventes de la Xbox One.

Depuis un an et demi, Microsoft nous a habitué à affirmer son opinion de manière obstinée, juste avant de changer complètement d'avis. Un caractère qui semble avoir définit l'entreprise pendant tout ce temps et qui l'a nettement desservit auprès des joueurs. Cela avait commencé avec l'annonce de la Xbox One, suivi du retrait de la connexion obligatoire et autres points sujets à polémique. Malgré une défense acharnée de son idée, le constructeur s'est aperçu bien après tous les spécialistes que son modèle de console, même si très intéressant et avant-gardiste, n'était pas viable pour le moment.

Même au moment de l'annonce du pack sans Kinect, le constructeur persistait à affirmer une utilisation massive de l'appareil par les joueurs Xbox One, brandissant des statistiques qui semblaient pourtant dire le contraire. Et c'est donc sans surprise qu'il annonce à présent fièrement sur son site que les ventes de sa console ont doublées depuis la mise sur le marché du pack à 399$.
"On vous l'avait bien dit", diront nombres de personnes face à un constructeur qui, il faut l'avouer, a bien souvent un train de retard.

Xbox One

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.