Microsoft précise le système de l'occasion pour sa Xbox One

On a enfin quelques infos concrètes sur la manière dont fonctionnera le marché de l'occasion avec la Xbox One. Selon le site MCV, d'après des sources internes aux revendeurs, l'occasion sera possible sous réserve de verser un certain pourcentage aux éditeurs et à Microsoft.

Le principe est le suivant : si un joueur décide de revendre l'un de ses jeux, il devra tout d'abord se rendre chez un revendeur agréé par Microsoft. Ce revendeur sera alors en mesure de désolidariser la clé d'activation contenue dans le jeu et le compte du joueur, lequel ne pourra alors plus y jouer en moins de 24 heures, du fait des mises à jour dont nous vous avions parlé il y a  peu. Une fois fait, une part de la transaction arrivera dans les poches de l'éditeur du jeu et de Microsoft et le joueur suivant pourra réutiliser la clé d'activation pour lier le jeu à son compte.

Le pourcentage exact prélevé est encore incertain, mais il semble que le constructeur ait enfin trouvé un moyen de contenter les éditeurs sans complètement interdire les jeux de seconde main. Bonne ou mauvaise chose : à vous de voir ...

Xbox One

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.