Plus d'infos sur la place des indés dans la Xbox One

Depuis peu, Microsoft reprend ses esprits et tente de sauver sa nouvelle console. Avant de revenir sur les grandes restrictions qui faisaient grandir la colère des joueurs, Don Mattrick avait évoqué la possibilité pour les indés de s'autoéditer afin que leurs jeux soient disponibles sur la Xbox One. On en sait maintenant un peu plus sur le programme mis en place par le constructeur ; et ce n'est pas si glorieux que ça ...

Cela n'est pour le moment qu'à l'état de rumeurs : selon Gamereactor, tirant ses infos d'un développeur européen, le programme mis en place pour la Xbox One ne concernerait qu'une partie des indés. En effet, seuls les petits groupes (correspondant à une ou deux personnes, selon le site) seraient autorisés à publier leurs titres sur le Xbox Live. Les vrais studios, quant à eux en seraient bannis sous certaines conditions pour éviter qu'ils ne viennent "inonder le marché". Visiblement, Microsoft veut plus que tout se préserver de tout ce qui pourrait constituer un vrai concurrent.

Petite info supplémentaire : des négociations seraient en cours concernant le prix du kit de développement, actuellement de 10 000 $.

Xbox One

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.