Xbox one console and controller

Xbox One : sans Kinect, plus de puissance graphique

Après que la Kinect ait été rendue optionnelle, on pouvait s'attendre à ce que la Xbox One soit en mesure de proposer de meilleures performances de calcul. C'est ce justement ce que confirme le magazine Eurogamer.

Après les nombreux tollés dont elle a été victime cette dernière année, la Xbox One s'est finalement débarrassé de sa Kinect il y a trois semaines. L'accessoire très peu utilisé était jusque là vu comme étant le dernier gros défaut qui empêchait la console de se vendre. Mais en plus de se débarrasser d'un équipement inutile et particulièrement couteux, le fait de rendre la Kinect optionnelle va aussi augmenter la puissance de la machine, selon le site Eurogamer.

En effet, l'équipement est géré par la machine qui utilise une partie de sa puissance de calcul pour mesurer la position du joueur, ses gestes, etc. Comme on s'y attendait, la puissance de la Xbox One se verra augmentée lorsque qu'elle n'aura plus à s'occuper des données issues de la Kinect. C'est ainsi que le magazine met en lumière un tweet de Phil Spencer qui confirme cela.

"Les dev kit de la Xbox One donneront accès aux développeurs à plus de bande passante du GPU. Plus grandes performances, nouveaux outils et meilleure flexibilité pour faire de meilleurs jeux." Le message est clair : le travail de la carte graphique de la Xbox One sera réorienté vers la modélisation des jeux. Mais de quelle puissance parle-t-on ? C'est ce que Eurogamer explique dans la mise à jour de son article. Microsoft leur aurait ainsi indiqué que cela représenterait une augmentation de 10% des capacités de calcul de ce processeur.

Étant donné que la faiblesse de calcul de la machine était un autre point négatif par rapport à sa rivale, il semble que l'on se dirige vers une nouvelle ère de la guerre des consoles actuelle. La Xbox One se bat à présent avec les mêmes armes que la Playstation 4.

Xbox One

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.