Paris Games Week 2012

Les résultats du Paris Games Week 2012

Le Paris Games Week s'est terminé hier et le SELL vient de dévoiler les deux résultats que l'on attendait :

  • le gagnant du Prix du Public est Call of Duty : Black Ops 2
  • l'objectif des 200 000 visiteurs que s'était fixé le salon a été largement atteint, puisque l'événement a cette année attiré 212 000 gamers.

Fin du Paris Games Week 2012

C'est en ce 4 Novembre qu'a eu lieu la dernière journée du Paris Games Week 2012 ; journée à l'occasion de laquelle Square Enix a organisé un événement cosplay sur tous ses jeux et plus particulièrement Tomb Raider.

Finalement, malgré la jeunesse et le contenu modeste de l'événement, cette troisième édition du Paris Games Week semble avoir eu un grand succès. On peut donc raisonnablement s'attendre à un salon encore plus grand l'année prochaine.

Pour finir, voici une petite note d'humour : le site JeuxActu qui ironise la copie qu'a faite jeuxvideo.fr de leur publicité de l'année précédente :

Le milieu du Paris Games Week 2012

Nous sommes à présent en plein milieu du Paris Games Week. Mais le salon étant petit, dès le troisième jour, il ne reste plus beaucoup de choses à découvrir.

Lire la suite

Le Paris Games Week 2012 continue

En tant que salon grand public, le Paris Games Week aura été particulièrement rempli aujourd'hui. L'événement jouit d'un très grand succès que les organisateurs n'avaient peut-être pas prévu. Le salon, déjà particulièrement petit est rempli d'une foule compacte dans laquelle il devient difficile de se déplacer. Les files d'attente pour tester les jeux en sont d'autant plus longues avec souvent une heure de queue, voire plus. Ainsi, la vedette du salon est sans conteste Call of Duty : Black Ops 2, avec une queue de quelques dizaines de mètres s'enroulant autour du stand et 5 à 6 heures d'attente. On en arrive à se demander comment les fans du jeu peuvent avoir une telle patience.

Pour en revenir à des jeux au public plus raisonnable, on redécouvre une très courte partie de la démo de Tomb Raider déjà présentée lors du dernier E3. Les concepteurs parlent d'un véritable reboot qui nous permettra de découvrir une nouvelle Lara. Ils ont ainsi travaillé sur la volonté de tisser un lien émotionnel entre le joueur et l'héroïne. Malheureusement, aucune des bornes de Square Enix ne permet de tester ce jeu. Il faudra donc attendre sa sortie, le 5 Mars 2012 sur Xbox 360, PS3 et PC, pour vraiment le découvrir.

Un rapide retour sur Hitman Absolution nous apprend que ce sont 2000 pages de scripts qui ont permis au titre de gagner ses environnements si vivants et différents les uns des autres.

En plus de la présentation de ces deux derniers jeux, Square Enix possède clairement le stand le mieux animé : un événement cosplay prévu Dimanche, un petit spectacle dédié à Hitman et surtout de nombreuses démos en live avec commentaires. Cela change de certaines grosses licences dont les animateurs se contentent de placer les joueurs devant une manette.

Toujours concernant les stands, on est ravi de la présence de MO5 qui a apporté quelques vieilles bornes d'arcade et consoles présentant Pacman, Donkey Kong et d'autres jeux à gros pixels : rien de tel pour passer un bon moment en découvrant une petite partie de l'histoire du Jeu Vidéo.

Pour finir, l'ambiance générale du salon est grandement réchauffée avec Dance Central 3, Just Dance 4 et DanceStar Party qui se livrent une concurrence acharnée. Les trois jeux ont adopté exactement la même stratégie : transformer leur stand en véritable dance floor. Une stratégie qui s'avère particulièrement efficace au vu de leur public qui déborde d'énergie.

Première journée du Paris Games Week 2012

La première journée du Paris Games Week vient de se terminer. Il s'agit d'un événement encore jeune et cela se voit : c'est un salon assez petit et légèrement vide. En fin de compte, la majorité des jeux présentés sont juste les grosses licences dont tout le monde parle. C'est donc un petit vide qui a été créé par les constructeurs et éditeurs, que l'événement n'intéresse que modérément. Finalement, le manque de contenu semble avoir été comblé par les hors-sujet que sont le Festival International du Sport Extrême et le stand dédié aux artistes musicaux. De plus un léger manque de motivation se fait sentir dans la décoration des stands : excepté celui de Far Cry 3 qui ressemble parfaitement à une cabane dans la jungle du jeu, les éditeurs et constructeurs n'ont pas fait de véritable effort pour faciliter l'immersion dans leurs univers respectifs.

On commence donc par Need for Speed : Most Wanted. On découvre ainsi un monde ouvert qui donne une fluidité de pilotage et une liberté très rarement atteintes. Pour le gameplay, on retrouve de quelques points communs avec l'ancien Hot Poursuit, durant les poursuites avec la police ; sauf peut-être pour les barrages et les accidents en général qui stoppent la voiture beaucoup trop facilement. À part cela, les graphismes magnifiques sont accompagnés de problèmes d'affichages heureusement suffisamment rares pour être négligeables ; cela reste tout de même décevant pour une démonstration ...

Hitman Absolution est quant à lui doté doté d'une liberté de style voulue plus grande que dans les précédents opus. Néanmoins, cette grande liberté peine à sortir du lot : de nombreux jeux se sont tournés vers cet objectif et rivaliser avec certains d'entre eux, comme Dishonored, est assez difficile. Malgré cela, le jeu propose une interactivité poussée avec l'environnement : ce dernier peut alors être utilisé pour tuer ou distraire des ennemis de manières très diverses. C'est cette diversité d'environnements qui est sûrement le point fort du jeu via sa répercussion sur le gameplay : qu'il s'agisse d'avancer dans la plus grande discrétion, de s'infiltrer, d'échapper à un hélicoptère ou de se fondre dans la foule du métro, chaque mission semble impliquer une approche différente.

Enfin, le salon n'aura pas apporté grand-chose à Far Cry 3 ; en effet, la démo présentée est exactement celle de la vidéo de gameplay diffusée il y a deux semaines. La seule "nouveauté" est l'image du jeu qui, à l'écran, offre des couleurs d'une profondeur hors du commun.

Le Paris Games Week 2012 commence demain

Le jeu vidéo fait son show du 31 octobre au 4 novembre 2012 - Porte de Versailles | Paris Games Week

À la veille de l'ouverture du Paris Games Week 2012, voici un petit rappel des horaires et infos pratiques :

  • Le salon se déroule du 31 Octobre au 4 Novembre inclus au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, de 9h00 à 19h00 sauf le dernier jour où il se termine à 18h00.
  • Le programme complet n'annonce toujours rien de très convainquant ...
  • Site officiel : http://www.parisgamesweek.com/
  • Enfin, l'application mobile est disponible pour obtenir diverses infos.

Paris Games Week 2012 : un programme qui arrive tout doucement

Alors que le salon débute dans deux semaines exactement, le programme du Paris Games Week 2012 ne semble toujours pas complet. Malgé un nombre d'exposants satisfaisant, il n'y a pas l'ombre d'une conférence et très peu d'autres événements. Pour le moment, seuls quelques tournois de e-sport (Starcraft 2, Shootmania, Trackmania, Dota 2) et le hors-sujet qu'est le Festival International du Sport Extrême sont prévus. Bref, rien de très intéressant ...

Espérons que les organisateurs rattraperons vite leur retard.

Paris Games Week 2012 : Les premières infos

Le Paris Games Week de cette année se déroulera du 31 Octobre au 4 Novembre à la Porte de Versailles. Le salon sera ouvert les quatre premiers jours de 9h00 à 19h00 et de 9h00 à 18h00 le dernier jour. Retrouvez les autres infos pratiques sur le site officiel.

Parmis les exposants, on a déjà la confirmation de la présence de EA, Ubisoft, Square Enix, Nintendo, Namco, Bigben, Activision, Sony, Gaya, et dernièrement Microsoft.

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.