PGW 2013 : encore une Paris Games Week surpeuplée

Par rapport à l'année précédente, la Paris Games Week a grandi en proposant une surface d'exposition un peu plus importante. Néanmoins, l'organisation spatiale de certains stands laisse à désirer et remet même en cause la sécurité des visiteurs.

32 000 mètres carrés : c'est la surface accordée au salon parisien du Jeu vidéo. Cela aurait sans doute pu suffire pour accueillir les 250 000 visiteurs attendus, sauf quand ceux-ci sont très mal répartis. Séparer en deux halls les stands attirant un énorme public de ceux destinés aux enfants fut sans doute une bonne idée afin de protéger ces derniers. Mais réunir les stands de Call of Duty, Playstation, Xbox, et Electronic Arts dans la même zone ne l'a certainement pas été. Alors que certains points de passage sont finalement peu fréquentés, c'est une masse humaine compacte qui se crée à certains carrefours et allées obligeant parfois à prendre appui sur un mur pour éviter d'écraser les personnes assises le long de celui-ci. Car au-delà du simple inconfort ou du fait que parcourir une dizaine de mètres puisse prendre quelques minutes, c'est bien la sécurité des visiteurs qui est en jeu. Au moindre mouvement de foule, ce sont des dizaines de blessés qui seraient à déplorer. Et actuellement, les organisateurs de l'événement n'ont toujours pris aucune mesure visant à limiter le nombre de personnes dans une zone donnée, à optimiser les déplacements des visiteurs ou simplement à retirer les bancs leur permettant de s'asseoir dans les allées à risque.

100-1021.jpg 100-1169.jpg 100-1026.jpg

Paris Games Week 2013

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.