Bu2xdkbiuaengln

Far Cry 4 se lance pleinement dans le surnaturel

Lors de la conférence gamescom de Sony, Ubisoft dévoile le monde surnaturel de Shangri-La qui devrait prendre sa place dans le scénario et le gameplay du prochain Far Cry.

Le pari se révèlera-t-il avoir été une bonne ou une mauvaise idée ? Difficile à dire, mais toujours est-il qu'Ubisoft confirme une fois encore la nature de Far Cry 4 : reprendre point par point certaines des caractéristiques de Far Cry 3 et les exagérer. On l'avait vu avec le gameplay, l'antagoniste, les véhicules et même le logo : ce nouvel opus semble bien avoir repris ce qui semble avoir fait le succès de son prédécesseur et l'avoir agrandit. L'éditeur pense visiblement qu'il suffit de prendre une qualité et de l'exagérer pour obtenir un bon résultat, mais oublie que tout est avant tout une affaire de dosage. Comme un être humain trop attentionné qui devient agaçant ou un autre trop intelligent au point de rendre jaloux, Ubisoft nous a jusqu'à présent montré ce qui ressemble plus à un monstre de foire sans charme qu'à une œuvre d'art originale.

Bu2xdkbiuaengln

Alors qu'est-ce que l'éditeur nous offre aujourd'hui ? Rien de moins que le côté fantastique du précédent Far Cry. Alors que cela avait un côté envoûtant du fait de l'impossibilité de savoir s'il s'agissait de vraie magie ou de l'effet des plantes hallucinogènes pullulant sur l'île, on se demande bien quelle explication rationnelle on pourrait trouver pour des phénomènes à ce point mis en avant. En effet, les développeurs nous en ont appris un peu plus sur le scénario lors de la conférence de Sony : Pagan Min, le principal antagoniste, aurait pour objectif de retrouver d'anciennes reliques qui pourraient lui ouvrir les portes du royaume de Shangri-La. Ce dernier est une sorte de lieu mythologique et divin en dehors du temps comme on en retrouve souvent dans les œuvres appartenant au genre fantastique.
Le fait que les actions ayant lieu dans ce monde surnaturel aient des répercussions sur le monde physique ajouté à une telle mise en avant de ce monde dans la communication d'Ubisoft laisse redouter que Far Cry 4 ne plonge complètement dans le genre du fantastique ; ce qui ne serait pas forcément une mauvaise chose pour un jeu seul, mais qui délaisse ce qui faisait jusqu'à présent l'identité de la franchise. D'autre part, on se demande sérieusement comment mêler cela à la véritable culture du Népal : les deux développeurs que l'on avait vus récemment dans les trois dev diaries auraient-ils fait ce voyage pour rien ?

Pour rappel, Far Cry 4 est prévu sur PC, PS4, PS3, Xbox One et Xbox 360 pour le 18 Novembre aux États-Unis et le 20 en Europe. Autre précision pour les possesseurs de PS4 : Ubisoft met en place la possibilité d'inviter 10 amis ne possédant pas le jeu pour leur offrir deux heures d'essai du mode co-op.

gamescom 2014 Far Cry 4

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.