Les titans de Titanfall : bien peu d'originalité

Ces derniers jours, l'une des exclusivités de la Xbox One s'est beaucoup dévoilée en présentant les stars du titre, leurs différentes capacités et leurs utilisations au combat.

Au coeur du gameplay du titre, les titans sont finalement présentés dans les trois derniers trailers publiés et les communiqués de presse associés. On retrouve ainsi trois classes de titans ayant chacun un point fort particulier leur permettant une utilisation stratégique dans le jeu.
L'Ogre est clairement la force brute : ses atouts reposent avant tout sur la résistance. Décrit comme un tank, il est taillé pour la survie sur le champ de bataille et n'aura pas de problème pour attaquer les autres titans au corps à corps.
Le Stryder, quant à lui, se base sur la rapidité et l'agilité avec des déplacements plus rapides et une plus grande précision dans les tirs. Il sera utile pour rejoindre rapidement une zone qui doit être capturée.
Enfin, l'Altlas se contente de causer d'importants dégâts de tirs. Il devra être utilisé pour détruire rapidement des cibles coriaces.

Résistance, agilité, dégâts à distance : ça vous rappelle quelque chose ? Si oui, c'est sûrement parce que ce trio est encore et encore utilisé depuis un bon moment. Combat au corps à corps, attaque à distance et furtivité pour les FPS ou magie pour les RPG : cela reste à peu de choses près la même recette utilisée dans un nombre toujours grandissant de jeux. Là où cela devient un sérieux problème, c'est que les titans semblaient être la grande originalité du titre et que l'on se retrouve finalement avec une chose que l'on connait déjà simplement placée dans un plus grand humanoïde. Bien-sûr, cet avis ne vaut pas une vraie critique ni même une preview, mais au stade où en est le développement du jeu on se demande fortement s'il n'y a pas un risque que ces titans se retrouvent au même niveau que le chien de Call of Duty: Ghost ...

Titanfall

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.