Quand Microsoft fait une erreur d'histoire avec Assassin's Creed

Alors qu'Assassin's Creed s'enorgueilli à chaque nouvel opus de coller on ne peut mieux à la réalité historique, Microsoft fait une petite erreur alors qu'il tentait justement de rectifier quelques idées reçues.

Pour chaque nouvelle information sur un jeu, il arrive fréquemment que celle-ci soit diffusée simultanément par l'éditeur, mais aussi les constructeurs partenaires qui souhaitent mettre en avant les jeux sortant sur leurs consoles respectives. Cette fois-ci, Ubisoft avait profité de la fête nationale pour diffuser un nouveau trailer du prochain Assassin's Creed, qui pour rappel se déroulera lors de la Révolution française. Bien entendu, Microsoft a lui aussi diffusé l'information et en a profité pour rectifier quelques idées reçues sur cet événement marquant l'histoire du pays. Jusque là tout va bien, sauf quand le constructeur introduit sa page par "Happy Bastille Day!" et explique que la fête nationale célèbrerait la prise de la Bastille. Une grossière erreur, qui heureusement n'a pas été commise par les créateurs du jeu.
Pour ceux qui auraient raté leurs cours d'histoire, on rappelle en effet que la fête nationale commémore en réalité la Fête de la Fédération qui a eu lieu un an plus tard, le 14 Juillet 1790. Après la Révolution elle-même, cette fête avait pour objectif de symboliser la réconciliation entre le peuple et le pouvoir monarchique qui n'était alors plus absolu.

Côté trailer, celui diffusé aujourd'hui revient sur les motivations de notre protagoniste. Arno y déclare clairement ses intentions : lutter contre l'aristocratie au nom de l'égalité entre tous les citoyens. À part ce détail, c'est du vu et revu qui ne nous apprend rien de nouveau sur le titre.

Assassin's Creed: Unity