Image img

Retour de Solar Fields pour la BO de Mirror's Edge Catalyst

Petit à petit, on en apprend un peu plus sur le prochain Mirror's Edge : cette fois-ci, EA complète les quelques infos que l'on a déjà en nous présentant le compositeur de la bande originale du titre.

Il est à l'origine de la bande originale du premier Mirror's Edge, sorti il y a quelques années, et le voici de retour pour le second : comme annoncé sur le site officiel de la franchise, Solar Fields est le compositeur de la musique de Mirror's Edge Catalyst. Ce petit article promotionnel que publie Electronic Arts est ainsi l'occasion pour l'éditeur de parler à nouveau de la suite du célèbre jeu, tout en mentionnant sa bande originale, et pour le compositeur d'expliquer la manière dont il effectue son travail.

Image img

Solar Fields décrit ainsi son travail comme étant de "recréer musicalement les environnements du jeu et renforcer les moments forts du scénario". Et pour ce faire, après avoir récupéré "des tonnes d'informations [telles que] le script, les biographies de chacun des personnages, et bien-sûr le design de la Cité de Verre", il va "créer différentes variations s'adaptant à l'exploration ou au combat [...] faire des choses comme des changements de tempo ou des inversions entre majeur et mineur, mais toujours en maintenant la sensation de base du thème".

Une méthodologie de travail classique, en somme, tel qu'on la retrouve pour la BO de n'importe quel autre jeu. Mais Electronic Arts a aussi choisi de compléter ces petites explications par un extrait de la musique de ce second Mirror's Edge : on y découvre ainsi une musique très aérienne qui semble coller parfaitement au concept et au travers de laquelle les développeurs ne prennent finalement pas beaucoup de risques. En utilisant une BO répétant strictement ce que nous disent les autres éléments du jeu (gameplay, design de la cité, scénario), ils s'assurent de renforcer son caractère de premier plan, mais se privent en même temps de lui accorder une profondeur supplémentaire. Ceci dit, un jeu simple et bien fait reste préférable à un jeu qui se veut complexe sans y parvenir.

Mirror's Edge: Catalyst