Syndicate

Ubisoft dévoile tous les détails de l'Assassin's Creed 2015

Après avoir été dévoilé par une fuite sous le nom de Victory, le prochain Assassin's Creed -du nom de Syndicate- s'offre une première vidéo de présentation officielle.

Assassin's Creed Syndicate : voici le véritable nom du jeu que l'on avait connu durant quelques mois sous celui de Victory. Il avait initialement fuité il y a déjà six mois, avec quelques autres informations et images. Si Ubisoft avait immédiatement confirmé ces informations, il a également aussitôt regretté que cela arrive de cette manière sur la place publique. Peut-être pour rattraper cet épisode, l'éditeur vient d'offrir à son jeu sa toute première présentation officielle et dévoile tout ce qu'il y a à savoir sur ce nouvel opus de la célèbre franchise dans une vidéo mêlant dev diary, démo et trailer à découvrir en fin d'article, ainsi que quelques détails sur son Ubiblog.

Syndicate

Commençons par le scénario : les protagonistes sont les frère et sœur Jacob et Evie Frye, tous deux jouables même s'il ne serait pas surprenant que Jacob ait une place prédominante étant donné que c'est lui que l'éditeur mets largement en avant pour le moment. Ils sont nés et ont grandi à l'extérieur de Londres et ont été élevés pour rejoindre l'Ordre des Assassins. Ils disposent toutefois de qualités distinctes voire opposées -et surtout un peu clichées et sexistes, même si sociologiquement réalistes- : Jacob est décrit par l'éditeur comme étant la brute charismatique (le chef tout en muscle), tandis que sa sœur sera intelligente et privilégiera la discrétion (l'être sensible et soumis). Si Ubisoft espérait faire plaisir aux féministes, suite à la controverse du multi-joueurs de Unity, c'est sans doute raté.
Alors que les Templiers ont la main mise sur la ville et les industries de Londres et étendent leur pouvoir au monde entier, les jumeaux se rendent à la capitale avec pour objectif de les déstabiliser et de leur prendre la ville. À cette occasion, ils découvrent Londres et constatent pour la première foisle fossé séparant la haute société de la working class, dont les membres sont voués à une vie pénible et courte. Il s'agit donc d'un combat pour protéger la population appauvrie par les templiers qui gardent toutes les richesses pour eux : la question sera donc de savoir ce qui est sensé différencier ce nouveau titre de Unity.

Syndicate 1

Le titre nous plonge donc dans un Londres victorien, très à la mode ces dernières années, dont le réalisme semble à la hauteur de la franchise. Entre la révolution industrielle prenant son sens dans les nombreuses machines à vapeur, l'omniprésence des notions de classes sociales, l'apparence des bâtiments et des vêtements, il est à noter que les développeurs n'ont pas oublié l'importance de placer un accent anglais dans la version originale, permettant aux personnages de dégager une certaine authenticité. De nombreux petits éléments qui, pour le peu que l'on a pu voir jusqu'à présent, semblent donner élégance et crédibilité à l'atmosphère du titre.
Mais l'ambiance et la ville elle-même sont également usitées d'une autre manière et s'intègrent au gameplay. Les différences de classes sociales et les inégalités de traitement étant fortes, les plus démunis ne peuvent pas bénéficier de la protection de la police, et ne le veulent généralement pas afin de poursuivre tranquillement certains traffics illégaux. Certaines zones de la ville sont donc fortement protégées et il sera préférable d'attirer ses cibles dans de petites ruelles sombres afin d'éviter que les forces de l'ordre ne s'en mèlent.

Syndicate 2 Syndicate 3

Côté gameplay, il y a d'autres choses à voir, notamment le nouvel outil placé comme appendice de la lame cachée. Lors de la fuite d'informations qui avait dévoilé Victory, on avait déjà entraperçu la présence du grappin, que l'on retrouve une nouvelle fois. Ce nouvel outil devrait permettre d'escalader facilement n'importe quel bâtiment en se passant des nombreux objets et rebords qui n'avaient aucune autre raison d'être que de faciliter le parkour. Les armes, quant à elles, n'apportent pas grand-chose de nouveau et se font simplement plus discrètes.
Afin de faciliter les déplacements au sein de la ville et d'ajouter une petite nouveauté au gameplay lors des poursuites d'ennemis, les développeurs ont également ajouté la possibilité de prendre possession et de conduire les différentes calèches qui se déplacent en ville. Toutefois, ces courses-poursuites en calèche n'ont clairement pas leur place dans le jeu : non pas qu'elles ne soient pas crédibles dans le scénario, mais tout simplement parce qu'un GTA n'a rien à faire dans un Assassin's Creed, cela ne correspond pas à l'univers de la franchise. Car, outre le fait que les véhicules se montrent étonnement résistants dans la démo, il ne faut pas oublier que le protagoniste prétend protéger la population contre les templiers, pourtant il ne sera aucunement gêné par le fait d'écraser les passants qui auraient le malheur de se trouver sur son chemin. Les autres opus n'interdisaient-ils pas le meurtre de civils ?

Syndicate 5 Syndicate 4

Pour finir, intéressons-nous au trailer, dont la forme n'apporte pas que des bonnes nouvelles. Les trailers sont souvent un bon moyen de juger ce que deviendra un jeu, du fait qu'ils soient au cœur même de la communication de l'éditeur. Par ce biais, on voit ce que ce dernier cherche à mettre en avant : s'il n'est pas nécessairement symbolique du jeu, il l'est toujours du projet que l'éditeur a pour lui. Or, dans ce premier trailer, on constate une mise en avant des combats, le scénario n'est que mentionné en vitesse et l'ambiance est cachée par le choix d'une musique qui n'a rien à voir avec le Londres victorien. On vous laisse en tirer les conclusions ...

Enfin, une dernière information à noter : le titre sortira le 23 Octobre 2015 sur PS4 et Xbox One et un peu plus tard durant l'Automne sur PC.

Assassin's Creed: Syndicate

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.