Nintendo taxe les youtubeurs

Comme cela a été mis en lumière par le site GameFront, il semblerait que Nintendo ait décidé de faire valoir ses droits sur les vidéos, images et sons lui appartenant sur les chaînes Youtubes amateures. En effet, certains youtubeurs utilisant du contenu appartenant à Nintendo verront leurs vidéos obligatoirement accompagnées de publicités dont les revenus iront directement dans la poche du constructeur. Alors que l'on ne voit aucune raison valable d'une telle taxation, les raisons d'agir de Nintendo restent floues et la colère commence sérieusement à gagner la communauté des gamers. De nombreux messages apparaissent sur les réseaux sociaux exprimant indignation et incompréhension envers le constructeur.

C'est un terrain dangereux sur lequel s'avance Nintendo : en plus de la très mauvaise publicité dont il écope, il empêche les amateurs de faire connaître ses jeux et/ou consoles. À quand taxer la presse pour pouvoir diffuser un trailer ou un screenshot ?

Nintendo

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.