Ubisoft se prépare à lire les émotions des joueurs

Selon le magazine Direction Informatique, Ubisoft démarrerait une recherche visant à détecter les émotions des joueurs afin de créer des jeux capables de s'adapter en temps réel à l'état psychologique de chacun.

Lire l'état émotionnel du joueur afin que le jeu puisse s'adapter et proposer une expérience optimale : voici sûrement un rêve que de nombreux développeurs souhaiteraient réel. Et ce rêve pourrait justement être en passe de se réaliser. En effet, le site Direction Informatique nous apprend qu'Ubisoft aurait commencé des recherches dans ce sens. Intitulé FUN II, le programme de recherche initié par Ubisoft Québec a pour objectif d'imaginer des systèmes permettant aux jeux de s'adapter à l'état émotionnel de chaque joueur. Aucune application concrète n'est toutefois indiquée, mais entre la modification de la difficulté, l'adaptation des paroles des PNJ ou de l'ambiance du jeu, les possibilités ne manquent pas.

Le site nous explique que l'organisation des recherches passera par l'étude des réactions physiologiques résultant du jeu, puis le développement de premiers algorithmes pour les mesurer et enfin la création de premiers jeux capables de s'adapter à ce que ressent le joueur. Le projet sera mené en collaboration avec l’École de psychologie de la Faculté des sciences de l’Université Laval et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

Cela vous rappelle-t-il quelque chose ? Si oui, c'est que vous avez sans doute récemment entendu parler d'un projet similaire. Car rappelons-le : il y a près de deux mois, l'Université de Stanford dévoilait une recherche qui avait exactement le même objectif, à ceci près que les américains travaillent eux sur un projet de manette.
D'un côté un équipement capable de mesurer l'état émotionnel du joueur, de l'autre un projet d'utilisation de ce type de mesures. Une chose est sûre : la prise en compte de l'état émotif du joueur est l'une des voies probables que le Jeu vidéo pourrait prendre pour son avenir. Un avenir qui serait même "très proche", selon le vice-président d’Ubisoft Québec.

Ubisoft