Décembre 2013

Décembre 2013

C'est une nouvelle année de jeux vidéo qui s'achève. Une année bien mouvementée, particulièrement avec la sortie des dernières consoles next-gen et les nombreux tollés que s'était pris Microsoft vers le milieu de l'année.

 

Au menu de ce dernier mois : pas beaucoup d'actualité, mais surtout la grosse déception que furent les VGX.

VGX 2013

Depuis plusieurs années, les Vidéo Game Awards s'enchaînaient en proposant de belles cérémonies Hollywoodiennes. Mais alors qu'une nouvelle génération de consoles est arrivée, la chaîne Spike TV, organisatrice de l'événement, a choisi de suivre cette évolution en proposant une nouvelle génération de Video Game Awards. Une bien mauvaise idée qui a propulsé ces VGX (du nouveau nom de l'événement) au rang de l'édition la moins appréciée de toute l'histoire de la cérémonie. Le nouveau format de l'événement, ressemblant à une banale émission de télévision, a ainsi reçu de très nombreuses critiques de la part des spectateurs et de la presse.
Malgré cela, n'oublions pas de féliciter les vainqueurs de ces awards malheureusement remis à la va-vite.

 

Fallout 4 : y aura, y aura pas ?

Pour ce qui est de faire tourner les fans en bourrique, le prochain jeu de la série des Fallout a bien réussi son compte, au grand dam de l'éditeur qui n'avait pas prévu tout cela. Depuis son apparition le mois précédent, un pseudo site-teaser avait entretenu la rumeur d'un nouveau titre dans la série en dévoilant un message codé. En plus d'une marque déposée, le site autrichien gameware commençait de surcroît à proposer les pré-commandes du jeu. Tout s'effondre quelques jours plus tard avec la disparition de tous ces indices : le site n'avait aucun lien avec Bethesda, la marque déposée disparait, ainsi que les pré-commandes du site autrichien. C'est finalement moins d'une semaine après cela que de nouveaux indices plausibles entrent en scène : deux pages d'un document de casting pour ce qui ressemble fortement au titre attendu.
En fin de compte, il semble bien qu'un Fallout 4 soit en préparation, même si le doute est toujours de rigueur.

 

Le retour du marketing

Si l'industrie du Jeu vidéo existe sur la créativité, elle reste tout de même une industrie et la recherche de profit reste omniprésente. Fêtes de fin d'année obligent, on a ainsi vu un petit retour aux sources avec quelques signes de recherche de profit pur : une envie des éditeurs de vendre et de s'assurer des revenus réguliers.
Après les rumeurs sur un probable film The Last of Us, on découvre ainsi qu'Ubisoft pourrait bien proposer deux nouveaux Assassin's Creed en 2014, de quoi continuer à assurer la rente que lui apporte la licence. Titanfall de son côté donne peu à peu l'impression qu'il n'est pas grand-chose de plus qu'un simple produit, notamment quand on voit le manque d'originalité de ses titans, qui semblaient pourtant être le grand point fort du jeu.

 

Voilà : c'est tout pour ce mois, c'est tout pour cette année. Il ne nous reste plus qu'à souhaiter à tous nos lecteurs une bonne année 2014.
Que les jeux de vos rêves arrivent et que votre Art préféré continue de vous faire rêver.

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.