Janvier 2014

Janvier 2014

Janvier 2014 : c'est une nouvelle année de jeux vidéo qui commence. Et une année qui commence en fanfare, pour le meilleur et pour le pire. Entre corruption, amour et nouveautés, c'est parti pour la rétrospective du mois.

 

Un nouveau problème d'indépendance chez les youtubers

La plus grosse actualité du mois est certainement l'affaire entre Youtube et Microsoft, qui s'est vite étendue à Electronic Arts. Un peu plus d'un an après l'affaire du Doritos Gate mettant en lumière le manque d'indépendance de certains journalistes de la presse spécialisée, une nouvelle histoire met mal à l'aise le monde vidéoludique. Vers le milieu du mois, une rumeur relayée par toute la presse accuse Microsoft d'offrir une rémunération à certains youtubers pour promouvoir la Xbox One dans leurs vidéos. Très peu de temps après, c'est Electronic Arts qui est à son tour visé car il pratiquerait le même marketing douteux.

Les deux firmes se sont finalement aussitôt justifiées en se retournant contre les youtubers qui auraient dû, selon elles, préciser dans leurs vidéos qu'il s'agissait de publicités rémunérées.

Microsoft machinima youtube

 

Côté jeux ...

Fan de science-fiction et de films d'horreur, réjouissez-vous. Un nouveau jeu Alien est en cours de développement et, si l'on n'a pas encore pu le vérifier par nous-mêmes, les développeurs promettent qu'il s'agira d'un vrai jeu Alien reprenant l'atmosphère du film original et qu'il sera loin de l'impopulaire Alien: Colonial marines. Un personnage seul, non-armé, dans un vaisseau lugubre et poursuivi par un monstre aux sens décuplés : il faut effectivement avouer que le titre semble pour le moment être un retour aux sources du survival-horror.

7

 

De l'amour et des fleurs entre concurrents

Voilà une chose pas bien courante dans un monde où les coups bas sont une habitude ne surprenant personne. Petite opération marketing pour se faire bien voir par les joueurs ou bonnes résolutions pour cette nouvelle année ? Toujours est-il que le Major Nelson, célèbre porte parole de Microsoft, demande d'enterrer la hache de guerre avec Sony sur le web.
De son côté, Ubisoft félicite les autres éditeurs en demandant à ses développeurs de citer les jeux "non-Ubisoft" qu'ils ont préféré durant l'année passée. Et ce sont finalement Rockstar Games et Naughty Dog qui ont reçu le plus de compliments pour Grand Theft Auto V et The Last of Us.

 

GameArt multi plate-forme

Et on termine avec ceci : une nouvelle évolution du design du site. Cette fois-ci la grosse nouveauté est que GameArt est devenu "responsive" : c'est-à-dire qu'il est à présent consultable aussi bien sur ordinateurs que smartphones et tablettes avec un confort maximal. La taille et l'organisation des différents éléments visuels s'adaptent automatiquement à la largeur de l'écran que vous utilisez.
Plus d'excuse pour ne pas venir.

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.