Novembre 2014

Novembre 2014

Après des news peu nombreuses mais importantes, le mois de Novembre vient de se terminer et un nouveau mois vidéoludique commence : c'est l'heure du récapitulatif mensuel.

 

Notre épilogue de la Paris Games Week

Une fois encore, la Paris Games Week est venue clore le mois d'Octobre. L'événement étant à peine commencé lors de la précédente newsletter, cela avait été un peu tôt pour vous donner un avis sur le salon. Le constat est sans appel : non, les organisateurs du salon n'ont pas appris de leurs erreurs et ont une fois de plus proposé un événement de piètre qualité. En fait, ce n'est même pas un salon similaire qui nous était proposé mais quasiment identique, comme le montre ce comparatif des années 2013 et 2014. Comme l'année dernière, donc, le salon parisien s'est montré particulièrement généreux et termes de surpopulation et de mauvaise organisation de l'espace. Toutefois, si le désaveux du salon de la part de la presse et de nombreux blogueurs et youtubers continue de croitre, cela n'empêche étonnamment pas les visiteurs d'affluer et d'établir un nouveau record de 272 000 personnes.

Toutefois, malgré ses sérieux défauts, il serait caricatural de ne pas citer les (rares) qualités de l'événement, dont l'origine est à chercher dans son côté plus professionnel. D'une part, l'événement s'ouvre à la Game Connection, salon Business to Business ; et d'autre part, la Paris Games Week fait preuve d'un effort pour informer les parents non-joueurs avec une conférence dédiée.

Pour finir, si vous souhaitez découvrir la Paris Games Week 2014 de l'intérieur, il vous reste notre tour du salon en images.

Img 1122

 

GTA V refait surface

Machine marketing prétendument satyre de la société, le très rentable GTA V est en train de devenir encore plus rentable. Cela avait été officialisé depuis quelques temps : le dernier-né de la franchise met les pieds sur next-gen et est sorti en milieu de mois. À cette occasion, Rockstar avait dévoilé un mode de vue en première personne qui n'était pas présent sur les versions old-gen et a bien-sûr publié un second trailer de lancement.

Rsggtavngscreenshot112jpg eb5da2

 

Assassin's Creed Unity : le bossu vidéoludique

Vous l'aviez vu durant le mois précédent : Ubisoft a fait preuve d'une sur-communication comme on en avait rarement vue. Or, si le fait de publier des dizaines de trailers risque déjà d'écœurer les joueurs avant la sortie du jeu, cela risque aussi d'accentuer les éventuels mauvais lancements. Alors que l'éditeur n'a cessé de vanter son dernier Assassin's Creed, celui-ci est loin d'avoir été à la hauteur de ce qu'attendaient les fans qui n'ont pas tardé à lui reprocher une quantité de bugs particulièrement élevée.

Acu bug 1

 

Un peu de musique dans ce monde de brutes ...

Finissons cette newsletter mensuelle avec un exemple qu'Ubisoft devrait suivre en termes de communication. Si la publication de trailers est une pratique absolument incontournable pour chaque nouveau jeu, celle de "dev diaries" l'est beaucoup moins. Et pourtant, ce type de vidéo est un excellent moyen de donner un aperçu du jeu et surtout de l'idée qu'il tente de véhiculer en donnant la parole aux développeurs. Cette fois-ci, ce sont les développeurs de The Order: 1886 qui expliquent le pourquoi et le comment de la musique du jeu.

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.