Novembre 2016

Novembre 2016

 

Dishonored 2 : sortie et Ping Awards

Quatre ans après la sortie du premier jeu du nom, les aventures de Dishonored nous font voyager jusqu'à Karnaca, ville dans laquelle se déroule ce nouvel opus. Afin de permettre au joueur de mieux appréhender ce nouveau titre, mais surtout bien évidemment dans l'espoir d'obtenir un succès commercial au moins aussi important que celui du premier opus, Bethesda a durant le début du mois poursuivi sa campagne de communication avec deux nouveaux trailers. L'un est une vidéo se donnant pour but de peindre un portrait des deux protagonistes proposés dans le titre, le Corvo que l'on connait déjà et la jeune Emily qui a bien grandi et est devenue impératrice. L'autre est le traditionnel trailer de lancement venant fêter la sortie du titre, qui a eu lieu le 11 Novembre.

Cette date étant passée, les joueurs et la presse ont donc pu découvrir le nouveau titre de Bethesda et d'Arkane, et peut-être même que les awards vont tomber lors des prochaines cérémonies ... à moins que ça ne soit déjà fait ? C'est en effet avec beaucoup d'aplomb que les Ping Awards ont, lors de la dernière Paris Games Week, largement mis en lumière le célèbre titre qui a reçu quatre récompenses avant même sa sortie. Dans le but avoué de donner une bonne image de l'industrie française, les organisateurs ont, peu avant la cérémonie, modifié leur règlement afin que ce nouveau Dishonored puisse être éligible et récompensé.

Dishonored 2 carriageno203 1474904500

 

Enfin une diminution de la densité de visiteurs à la PGW

Célèbre salon du Jeu vidéo se tenant à Paris chaque fin d'Octobre - début Novembre et permettant aux joueurs de découvrir de nouveaux titres, la Paris Games Week est aussi un événement à la réputation assez sale, conséquence -entre autres- de la masse compacte que constituent chaque fois les visiteurs de ces dernières années. Ce salon a fait couler beaucoup d'ancre dans des articles venant régulièrement -et à juste titre- ternir sa réputation à propos du cruel manque de confort. Pourtant, depuis déjà quelques années, la dernière édition marque pour la première fois un léger mieux : comme à chaque fois, la surface allouée à l'événement a poursuivi son développement, tandis que, pour la première fois, le nombre de visiteurs a presque stagné conduisant à une diminution nette de la densité de personnes, qui toutefois demeurait encore largement plus élevée que sur les autres grands salons du milieu.

Img 2266

 

Encore moins de narration chez Ubisoft

Un manque de travail sur la narration des jeux Ubisoft ? Oui, c'est certain : vous l'avez sans doute vous-même remarqué, les titres produit par le célèbre éditeur franco-québécois dans la pratique sont systématiquement pourvus depuis plusieurs années d'un scénario fade, mal construit, peu cohérent et, de toute évidence, réalisé à la va-vite. La source de cet état de fait semble en fait résider dans la démarche même d'Ubisoft qui a récemment démontré que proposer la création d'un collectif d'artiste n'est plus du tout son objectif depuis déjà longtemps. Dans une interview, l'un des principaux cadres de l'éditeur a en effet exprimé le souhait de jeux laissant aux joueurs créer leur propre histoire, sans suivre celle que propose le jeu : une manière de dire simplement qu'il n'est en fait pas intéressé par le fait de proposer des tableaux, mais préfère fabriquer des pinceaux à la chaîne. Si cette confession peut faire comprendre certaines choses sur les jeux de l'éditeur, elle fait également froid dans le dos lorsque l'on apprend qu'il ne s'agit pas seulement d'une démarche existant à l'heure actuelle, mais qui est appelée à s'intensifier dans les prochaines "créations".

Acu bug 1

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.