Affiche 3

Quand un magnifique tableau n'est qu'un brouillon d'une œuvre grandiose

Actuellement au musée Art Ludique, l'exposition L'Art dans le Jeu vidéo propose de découvrir une vision du Jeu vidéo en tant qu'Art, en évoquant la démarche artistique inhérante à la création vidéo-ludique.

Transports en commun jusqu'à la Gare d'Austerlitz, une centaine de mètres à pied, l'achat d'un billet à un personnel accueillant et sympathique et enfin vous voici devant les premiers d'une longue série de dessins préparatoires vous offrant de découvrir l'une des facettes du Jeu vidéo comme Art véritable. Vous voici à l'exposition L'Art dans le Jeu vidéo: l'inspiration française au musée Art Ludique, une exposition qui s'est donnée pour objectif de réunir et de présenter au public un ensemble d'œuvres ayant servi au travail préparatoire de nombreux jeux produits par les entreprises de l'Hexagone.

L art dans le jeu video Affiche 2 Affiche 3

Ouverte tout récemment, cette exposition propose ainsi au travers d'œuvres picturales, de vidéos et de sculptures issues des studios de développement français de découvrir une partie du travail des créateurs de jeux. Elle expose ainsi, au travers d'une immense collection de peintures, d'esquisses et de diverses installations spécialement créées pour l'occasion, la créativité et l'inventivité dont ils font preuve et qu'ils intègrent dans nos jeux favoris. Les vidéos projetées aux murs ou affichées aux écrans sont aussi l'occasion pour le visiteur d'écouter les paroles des développeurs à l'origine de grands classiques du Jeu vidéo, tels que Rayman, ou de nouvelles franchises de qualité, telles que Dishonored.
C'est donc une exposition très fournie que l'on découvre, et surtout une exposition de qualité. Car, outre les nombreuses informations et l'immense ensemble de petites œuvres réunies au même endroit, cette exposition se distingue surtout par quelque chose de malheureusement trop rare : un discours sérieux et construit sur le Jeu vidéo. En effet, loin de l'image racoleuse que lui donnent certains salons commerciaux et loin des polémiques que le média subit depuis des dizaines d'années, elle met en lumière les traits artistiques des œuvres, elle aide à comprendre comment ces dernières sont créées et elle ouvre l'imaginaire des amateurs d'Art. Bref, la démarche et l'angle d'étude que propose le musée sur le Jeu vidéo donnent envie de crier "Enfin !" et méritent des applaudissements. 

Toutefois, rien n'étant parfait, on se doit d'énoncer le seul et unique reproche que l'on puisse faire à cette exposition, qui serait le fait qu'elle réduise "l'Art dans le Jeu vidéo" aux seuls arts visuels. On y découvre une foule de dessins, tableaux, croquis et démonstrations de modélisation. On y voit aussi un peu de sculpture et le jeu d'acteur que l'on peut savourer dans ce média est mentionné en vitesse. Mais au milieu de tout cela, pas un mot sur la musique, les arcs narratifs d'un jeu ou encore la manière dont le gameplay contribue à l'immersion du joueur ainsi qu'à la création des lois régissant un univers virtuel.
Un jeu vidéo est constitué de tant de choses et l'exposition n'en présente qu'une petite facette, elle réduit les compétences artistiques des studios de développement aux seuls graphistes et animateurs 3D. C'est donc toute une part de la création vidéo-ludique et du potentiel artistique du média qui est passée sous silence. Le Jeu vidéo comme "Art total", tel qu'il est pourtant mis en avant, n'est malheureusement pas présent.

Mais, si ce n'est qu'une partie du Jeu vidéo qui nous est présentée, on ne peut que constater qu'elle l'est d'une manière particulièrement complète et approfondie. Car c'est bien un Art que l'on découvre, avec toute la subtilité et l'émotion que ce terme implique pour ce qui est décrit. Le Jeu vidéo nous est présenté comme une création complexe dans laquelle chaque détail a un sens et l'ensemble d'entre eux contribue à faire vivre une expérience unique au joueur. L'exposition, qui se répartit sur des dizaines et des dizaines (et probablement même plusieurs centaines) de petites œuvres, présente les nombreuses facettes des arts picturaux qui composent le Jeu vidéo. Elle utilise comme référence de nombreux jeux, d'une grande diversité de genres pour présenter un vaste éventail de la création française.
De même, les interviews des développeurs que les écrans nous diffusent abordent des sujets très différents et complémentaires. Untel parlera du choix des couleurs et des formes pour créer une atmosphère spécifique. Un autre mentionnera la manière dont les mouvements d'un personnage parviennent à faire passer une idée, une émotion ou une impression sur son caractère. Un autre encore choisira de mettre en avant la vertu créative des erreurs lors de la modélisation : de quelle manière un coup de stylet peut donner un effet inattendu et plus intéressant que ce qui était initialement prévu. De même, on découvrira également comment les développeurs s'inspirent de villes réelles pour créer le lieu imaginaire dans lequel se déroulera le jeu, notamment au travers du Dunwall de Dishonored, du Paris futuriste de Remember Me ou encore du Kyrat de Far Cry 4.
Finalement, L'Art dans le Jeu vidéo ne présente certes qu'un pan de la création vidéo-ludique, mais un pan entier : uniquement les arts visuels, mais sous tous leurs aspects.

L'exposition qui vous occupera facilement durant plus d'une heure se déroule jusqu'au mois de Mars au musée Art ludique, pour un prix d'entrée de 15,50 € en plein tarif (plus d'infos pratiques ici). Le billet est donc cher, mais cela en vaut la peine : l'exposition permettra aux joueurs de mieux comprendre comment sont créés leurs jeux et de découvrir les sources d'inspiration des développeurs. Elle intéressera aussi ceux, petits ou grands, qui ne connaissent pas ou peu le média et souhaitent le découvrir. Cette exposition parviendra même à ravir les passionnés, développeurs, journalistes ou divers experts qui connaissent déjà bien les processus de création (et qui n'apprendront donc pas grand-chose) : en plus du plaisir visuel que confèrent les différentes œuvres exposées, voir le Jeu vidéo présenté de cette manière, avec le sérieux, l'intérêt et la profondeur qu'il mérite, constitue un véritable émerveillement qui vaut le détour.
Au musée Art Ludique et aux divers studios ayant contribué à l'exposition, bravo et merci.

Art Ludique

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.