Ajahy ghale

Far Cry 4 : Ubisoft nous en dévoile plus sur Ajay Ghale

Si l'éditeur s'est jusqu'à présent concentré sur le gameplay du titre et son ambiance excentrique réchauffée, il nous en apprend cette fois plus sur son protagoniste au passé plutôt étrange ...

C'était connu depuis déjà un moment : Ajay Ghale, le protagoniste de Far Cry 4, est le premier protagoniste de la licence à être originaire de la région fictive dans laquelle se déroulera le jeu. S'il en est originaire, c'est donc qu'il a un passé à cet endroit, aussi court soit-il. Et c'est justement ce que l'on a pu pleinement constater dans l'un des trailers dévoilés lors du dernier E3, dans lequel nous avions pu découvrir que Pagan Min, l'antagoniste du titre, reconnaissait Ajay. Mais, aujourd'hui, il semble que ça ne soit pas seulement Pagan Min mais toute la population de Kyrat qui connaisse le personnage principal, selon ce que nous décrit Ubisoft.

Ajahy ghale

Pour résumer son bref passage dans la région, nous pouvons noter que les parents d'Ajay y étaient très importants pour des raisons qui lui sont inconnues. Lors de sa jeunesse, il avait quitté la région avec sa mère pour aller vivre aux États-Unis après qu'un événement, lui aussi inconnu, soit arrivé à son père. Au moment où se déroule le jeu, Ajay est de retour dans sa région natale afin d'y disperser les cendres de sa mère, récemment décédée. Et l'une des choses qui deviennent vraiment troublantes lors de son voyage, c'est le fait que toute la population semble le reconnaitre.

À partir de ces éléments, on peut supposer sans prendre trop de risques que ce que représente Ajay et sa famille soit lié au Shangri-La qu'Ubisoft avait commencé à teaser deux semaines plus tôt. Si tel était le cas, il ne faudrait pas s'attendre à un scénario vraiment extravagant dans la forme et qui pourrait finalement proposer au protagoniste un rôle assez classique d'élu héros du peuple. Toutefois, il y a une possibilité que, de la même manière que pour son prédécesseur, la qualité du scénario ne soit pas à chercher dans sa forme mais plutôt dans la finesse du travail qu'il représente. En effet, Ubisoft cite les développeurs qui semblent avoir porté une réelle attention sur ce qui entoure la psychologie du personnage. Notamment, ils expliquent avoir voulu travailler sur le rôle de cette psychologie dans l'immersion du joueur.
Ajay revient dans sa région natale mais n'y a pas vécu : c'est là que la réaction de la population locale est mise à contribution pour l'immersion. Le fait que les locaux reconnaissent le protagoniste mais que celui-ci ne les reconnaisse pas rappelle cette terre natale à laquelle il est lié sans qu'il ne la connaisse. En plus de créer une relation entre le personnage et le décor, cela met le joueur dans de bonnes conditions pour découvrir Kyrat en même temps que son personnage, tout en lui offrant une impression qui pourrait s'avérer intéressante à vivre.

Bref, il s'agit là d'une bonne idée, qui on l'espère sera suffisamment exploitée dans le titre. Toutefois, cela rappelle aussi le manque de renouvellement par rapport à Far Cry 3 : déjà que le gameplay, l'ambiance et nombreux éléments étaient repris du précédent titre, la correspondance entre le personnage et la région est elle aussi un concept déjà utilisé. Si le jeu seul a ses chances pour être intéressant, il semble tout de même de plus en plus probable que l'on découvre dans quelques mois un simple Far Cry 3 bis.

Far Cry 4