Sans titre 12

Harvey Smith promet une "mécanique différente" pour Dishonored 2

Loin des craintes de "plat réchauffé" que l'on peut avoir en ce moment sur le prochain Dishonored, Harvey Smith assure qu'il y aura bien quelques nouveautés et explique comment sera géré le choix du protagoniste.

Pour le moment, on ne dispose encore que de rares informations sur le second opus de la franchise Dishonored. Mais s'il est encore bien difficile d'apporter un jugement précis sur le titre, il apparaissait déjà avant même son annonce officielle comme le risque d'une redite de son prédécesseur. Sa première présentation officielle lors du dernier E3 était venue confirmer certaines de ces craintes : un certain air de famille dans le synopsis et un système de gameplay plutôt similaire. Toutefois, cette méfiance vis à vis du gameplay pourrait être en partie infondée, si l'on en croit la présentation de Harvey Smith sur le stand que Bethesda tenait lors du salon californien.

Sans titre 12

Si cette présentation a donc eu lieu il y a plus d'un mois, elle n'a été publiée qu'il y a quelques jours par l'éditeur. Le co-directeur créatif revient entre autres choses sur le principal pouvoir que l'on a pu découvrir dans la seule vidéo officielle actuellement publiée : la "Longue portée". Jusqu'à présent, cette capacité semblait venir remplacer le Clignement de Corvo en remplissant les mêmes fonctions de déplacement rapide et facile, la téléportation étant simplement remplacée par un déplacement physique. Pourtant, Smith insiste sur l'idée qu'il s'agit de pouvoirs bien distincts : il affirme qu'Emily n'a pas le Clignement et que son pouvoir lui offre après amélioration d'autres utilisations telles que se coller aux murs, ou attraper une personne pour l'attirer vers soi. Sans vraiment donner plus d'indications concrètes, il assure ainsi que "la mécanique est différente".
Toujours concernant les pouvoirs, Smith évoque également sous le doux nom d'"Ombre errante" l'autre pouvoir que l'on avait aperçu et qui semble constituer un autre moyen de déplacement. Il n'en dira pas plus sur le sujet pour le moment, de même que pour de nombreux autres points du jeu qui soulèvent pourtant de nombreux questionnement. Et c'est bien ceci qui fait naître certaines craintes vis-à-vis du prochain titre : même s'il s'agit en pratique d'une communication normale pour ce type de jeu, les développeurs ne donnent pas les informations qui pourraient infirmer l'accueil plutôt froid que nous lui faisons actuellement. Il est tout à fait possible que Dishonored 2 présente une véritable originalité, mais rien ne permet actuellement de l'affirmer, le peu d'information dont on dispose semble même dire le contraire. Ce contraire, c'est justement Corvo pour lequel Harvey Smith avait été, à une autre occasion, bien plus explicite en montrant que l'on retrouverait exactement le même personnage avec les mêmes capacités que dans le précédent opus (voir Dishonored 2 : bien peu de nouveautés dans le gameplay).

À propos de l'ancien personnage principal, Harvey Smith en profite pour expliquer comment sera géré le double-protagonisme du titre : le joueur devra choisir entre les deux personnages à un certain point du scénario. Le début du jeu se déroulera donc de la manière suivante : il nous sera tout d'abord offert d'incarner Emily durant "20 à 30 minutes", Corvo sera ensuite jouable -probablement durant une période similaire- avant qu'un événement important du jeu ne force à choisir entre ces deux personnages. Ce choix est définitif et implique d'incarner un seul des deux protagonistes durant le reste du jeu.
Plusieurs techniques existent dans les manières de gérer le multi-protagonisme dans un scénario et le choix de celle-ci était sans doute le meilleur. Choisir son personnage en début de partie forcerait le joueur à effectuer deux parties pour expérimenter l'ensemble du jeu, en conséquence de ces pouvoirs supposément différents ; le choix du personnage à chaque début de mission aurait renvoyé celui-ci au rang d'équipement ou de stratégie épisodique, gênant ainsi l'identification au personnage ; et, à contrario, forcer le changement de personnage à certains moments du jeu peut, dans certaines circonstances, se montrer frustrant pour le joueur. Finalement, étant donné l'univers de la franchise et le choix des développeurs de faire figurer ces deux personnages dans leur titre, cette manière d'effectuer le choix entre les deux protagonistes est sans doute celle dotée du plus grand potentiel. Bien-sûr, il restera encore à voir ce que cela donne dans la pratique ...

Dishonored 2