Friend

Plus de détails sur les créatures de SOMA

Alors que nous avions tout récemment pu apercevoir certaines nouvelles créatures du jeu dans un trailer inédit, c'est cette fois Sony qui nous donne quelques explication sur cet étrange bestiaire.

Dans son dernier trailer tentant de nous rappeler que SOMA n'est pas juste un jeu philosophique, Frictionnal Games nous avait laissé entrevoir quelques nouvelles créatures que l'on ne soupçonnait pas encore. Des silhouettes, des cris inhumains et une attitude plus ou moins agressive : le ton était déjà donné, mais les développeurs ont semble-t-il voulu aller encore un peu plus loin pour nous faire comprendre le potentiel effrayant du jeu. C'est ainsi qu'ils ont également choisi d'expliquer, via le Playstation Blog, en quoi le comportement et la nature des créatures pourraient rendre le résultat final encore un peu plus intense que la vidéo ne le laissait prévoir.

Friend

Les développeurs expliquent ainsi plusieurs choses, qui en fait pourraient se regrouper en l'idée que le joueur ne puisse jamais vraiment connaître le danger qui l'attend, afin que son imagination finisse par l'effrayer plus encore que ce qu'il voit. Tout d'abord, les différents types de créatures suivront des comportements radicalement différents les unes des autres. D'une part, certaines n'attaqueront pas le joueur tandis que d'autres l'attaqueront à vue et d'autres encore pourront se contenter de l'observer avant de l'attaquer soudainement. D'autre part, elles seront dotées de tactiques d'attaque et d'approche elles aussi différentes, en repérant le joueur de vue ou par ses mouvements ou, selon les développeurs, en le forçant à "détourner le regard" (s'agit-il d'une créature n'attaquant que si elle se sent observée ?).
Ensuite, pour compléter cette diversité de créatures permettant d'éviter toute routine, les développeurs nous promettent aussi qu'il sera difficile de tirer l'expérience nécessaire pour comprendre le comportement de chaque créature. Cela passe par un système de dégâts variable et pas toujours clair, mais aussi par une présence relativement rare de chaque type de créature afin de ne pas laisser au joueur le temps de s'habituer à chaque IA.

L'ensemble a ainsi été imaginé de sorte d'éviter autant que possible le plus gros défaut que l'on puisse retrouver dans un jeu d'horreur : celui d'un ennemi prévisible. Mais, après toutes ces promesses de la part des développeurs, il reste encore à voir, manette en main, si elles seront effectivement tenues ...

SOMA

Avant d'accéder au site ...

L'accès à ce site est certes entièrement gratuit, mais cela ne signifie pas qu'il soit en libre-accès. Les articles que vous souhaitez lire ici ne sont pas du domaine public et, comme pour de nombreux autres sites, vous devez en conséquence offrir une contre-partie pour accéder aux informations que vous recherchez.
Pour cela, plusieurs modèles économiques existent sur le web : articles sponsorisés, abonnements, dons, etc ; mais, dans un objectif de totale indépendance et d'accessibilité du contenu au plus grand nombre, GameArt utilise pour se financer le système de la publicité.

Le choix du modèle économique ne peut malheureusement pas vous être donné : pour des raisons autant techniques que d'organisation, consentir à l'affichage de publicités est la seule contrepartie acceptée ici pour la lecture des articles. En poursuivant votre visite, vous vous engagez donc à n'utiliser aucun logiciel, navigateur ou module complémentaire susceptible d'empêcher l'affichage de publicités (entre autres Adblock Plus, uBlock, NoScript, Ghostery, Avast Online Security, Google Chrome).
Notez que si vous ne souhaitez pas voir de publicité s'afficher sur votre écran, cela est tout à fait possible. Toutefois, cela signifie que vous n'acceptez pas l'accord que l'on vous propose et vous serez donc invité à quitter ce site web pour en consulter un autre.

Pour empêcher la ré-apparition de cette fenêtre, pensez à accepter les cookies.